Qu’est-ce que Ma Prime Rénov’ ?

Afin d’encourager l’amélioration énergétique du parc immobilier français et soutenir le secteur du bâtiment, le gouvernement fait évoluer Ma Prime Rénov’. Ce dispositif d’aide remplace depuis janvier 2020 le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) et le dispositif Habiter Mieux Agilité de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah).

Les bénéfices pour les propriétaires se situent à trois niveaux :

  • Le confort du logement s’en trouve amélioré, les travaux contribuant à la résistance contre le froid, l’humidité ou encore la canicule.
  • Les économies d’énergie sont au rendez-vous et les factures de chauffage s’en ressentent. La prime à la rénovation permet parallèlement de réduire le coût d’investissement initial correspondant aux travaux.
  • L’attractivité du logement est confortée pour les propriétaires bailleurs qui peuvent ainsi espérer louer leur logement plus rapidement et/ou plus longtemps.

Enfin, c’est également une incitation à se lancer dans des travaux de plus ou moins grande ampleur, avec la satisfaction de contribuer, à son échelle, à la lutte contre le réchauffement climatique.

Succès pour Ma Prime Rénov’

Depuis début 2021, 427 000 dossiers ont été déposés en vue d’obtenir cette aide financière. Pour la seule semaine du 19 au 25 juillet 2021, 12 418 demandes ont été déposées soit 9 % de plus que la semaine précédente. Le succès du dispositif est donc grandissant, ce d’autant plus que seuls 10 % des dossiers ont fait l’objet d’un refus.

Pouvez-vous bénéficier de Ma Prime Rénov’ ?

Dorénavant, tout propriétaire d’un logement construit depuis plus de deux ans peut accéder au dispositif Ma Prime Rénov’.

Et pas besoin d’attendre pour engager vos travaux : tous les devis que vous signez sont éligibles.

Vous pouvez les faire valoir dans une demande d’aide que vous pouvez déposer depuis le 1er janvier 2021.

Propriétaires bailleurs et copropriétés également concernés

Ma Prime Rénov’ est aussi ouverte aux propriétaires bailleurs, que ce soit pour les parties privées d’un immeuble ou une maison individuelle, à concurrence de trois logements.

Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

Une prime réservée aux personnes physiques

Vous louez votre logement au travers d’une société civile immobilière (SCI) ? Sachez que les personnes morales ne sont pas éligibles à MaPrimeRénov’. Le dispositif est réservé aux propriétaires personnes physiques.

Quant aux copropriétaires, les travaux effectués dans les parties communes sont éligibles. Ils sont toutefois soumis à deux critères : la copropriété doit comprendre au moins 75 % de copropriétaires et les travaux doivent permettre un gain énergétique d’au moins 35 %.

Bon à savoir :

Si vous engagez des travaux dans votre logement et estimez que ces améliorations justifient une augmentation de loyer, vous vous engagez à déduire le montant de la prime à la rénovation du montant total des travaux qui justifient cette réévaluation. Vous devez également en informer le locataire.

Quels travaux sont concernés par Ma Prime Rénov’ ?

L’étendue des travaux qui sont éligibles à Ma Prime Rénov’ est plutôt large : isolation, chauffage, ventilation ou encore audit de performance énergétique de l’habitat.

La seule condition est que les chantiers soient réalisés par une entreprise reconnue garante de l’environnement (RGE). Toutefois, afin d’encourager le déploiement du dispositif, une expérimentation est en cours sur la période 2021-2022. Elle vise à supprimer l’obligation de label RGE pour certains travaux tels que l’installation ou la pose de certains équipements de chauffage, l’isolation thermique des parois vitrées ou opaques, planchers et combles…

Quels sont les montants des aides de Ma Prime Rénov’ ?

L’aide est forfaitaire. Calculée en fonction des revenus de votre foyer et du gain de performance énergétique permis par les travaux engagés, elle concerne quatre catégories de bénéficiaires, des plus modestes aux plus aisés :

  • MaPrimeRénov’Bleu
  • MaPrimeRénov’Jaune
  • MaPrimeRénov’Violet
  • MaPrimeRénov’Rose

Il existe aussi un 5e profil, réservé aux copropriétés qui engagent des travaux de rénovation énergétique : MaPrimeRénov’Copropriété.

Simulateur Ma Prime Rénov’

Afin de savoir à quelle catégorie vous appartenez, utilisez le simulateur Simul'Aid€s . En quelques clics, vous connaîtrez le niveau d'aide auquel vous avez droit.
Ce simulateur anonyme vous permettra également de savoir si les travaux que vous envisagez sont éligibles à Ma Prime Rénov’.

Comment demander Ma Prime Rénov’ ?

Dès le 1er janvier 2021, rendez-vous sur le site www.maprimerenov.gouv.fr pour déposer votre dossier de demande d’aide. Le site vous invitera à donner un certain nombre de renseignements pour valider votre profil, avant de compléter votre dossier.

Le dépôt de dossier Ma Prime Rénov' se fait en 5 étapes :

  • Première étape, vous créez votre compte en ligne et déposez votre demande, en n’oubliant pas de joindre les devis correspondants.
  • Deuxième étape, vous recevez un courriel de confirmation qui vous confirme, le cas échéant, votre éligibilité à la prime ainsi que le montant d’aide auquel vous avez droit.
  • Troisième étape, vous réalisez les travaux et recevez les factures des artisans.
  • Quatrième étape, vous déposez ces factures sur votre espace en ligne, afin de déclencher la demande de paiement de la prime.
  • Cinquième étape, vous recevez votre prime et pouvez payer les artisans.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à profiter pleinement de votre logement rénové et performant sur le plan énergétique.

Vous pouvez cumuler Ma Prime Rénov’ avec d’autres aides

Ma Prime Rénov' est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique Certificats d’économie d’énergie (CEE), aides des collectivités locales, aides d'Action logement…). Enfin sachez que les travaux éligibles à Ma Prime Rénov’ bénéficient du taux réduit de TVA à 5,5 .

Parallèlement, plusieurs bonifications sont mises en place dans le cadre du plan de relance de l’économie suite à la crise sanitaire :

 

  • Le bonus « sortie de passoire » qui permet de financer les travaux destinés à sortir le logement des clases énergétiques F et G (correspondant à l’état de passoire thermique)
  • Le bonus « bâtiment basse consommation » qui vise à récompenser l’atteinte des classes B et A 
  • Le forfait « rénovation globale » qui permet de financer des bouquets de travaux pour des ménages aux revenus intermédiaires ou supérieurs
  • Le forfait « assistance à maîtrise d’ouvrage » qui permet aux ménages qui le souhaitent de bénéficier d’un accompagnement spécifique.

Ces bonifications sont accessibles à l’ensemble des propriétaires et des copropriétés.

 

Vers une montée en puissance du dispositif

Le gouvernement souhaite encourager les rénovations globales

Le budget de Ma Prime Rénov’ passe donc à 2 milliards d’euros en 2022, soit l’enveloppe qui était initialement budgétée pour deux ans au moment de la création de cette aide à la rénovation énergétique.

Avec une contrepartie : la performance environnementale obtenue sera davantage vérifiée et le montant des travaux engagés par les particuliers sera contrôlé.

Parallèlement, des « accompagnateurs » seront mis en place à compter de 2023 afin de venir en aide aux ménages qui manquent d’information pour choisir et conduire les travaux qui sont nécessaires.

Au 1er janvier 2023, les ménages qui souhaiteront demander Ma Prime Rénov’ devront donc automatiquement faire appel aux accompagnateurs au-delà d’un certain niveau.

Ces mesures, prises dans le cadre de la loi climat et résilience, seront précisées au cours des prochains mois.

Notre offre

Prêt Travaux d'économies d'énergie

Un crédit pour financer vos travaux dédiés aux économies d'énergie éligibles à la réduction d'impôts.

Prêt économies d'énergie

Source : UniMédia
Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.