close menu icon
LCL Banque et Assurance
LCL Banque et Assurance
chat iconlock icon

Les temps forts de la carrière de "Poupou" (1960-1977)

Né en 1936 à Masbaraud-Mérignat dans la Creuse, Raymond Poulidor a longtemps été considéré comme l'éternel second. Sur l’ensemble de sa carrière, il totalise 189 victoires, sans jamais avoir remporté le Tour de France, ni même le Maillot Jaune. « Poupou » avait pourtant la première place dans le cœur des Français. Retour sur sa carrière.

Ce contenu est extrait du Vélo Magazine paru le 6 décembre 2019. À la une de ce nouveau numéro, un hommage à Raymond Poulidor : 36 pages spéciales consacrées à son histoire, sa relation avec le Tour de France et les témoignages de certains de ses anciens équipiers. Cette parution exceptionnelle est en vente jusqu’au 30 janvier 2020 chez votre marchand de journaux.

les grandes dates

1954

C’est à ses 18 ans, en 1954, que Raymond Poulidor remporte sa première victoire au Grand Prix de Quasimodo à Saint-Léonard-de-Noblat. Cette date lancera le début sa carrière.

Raymond Poulidor, hommages à l'éternel second

1956

Poupou participe pour la première fois de sa vie au Bol d'Or des Monédières en 1956, où il côtoie de grands cyclistes internationaux comme Raphaël Géminiani (gagnant de la course) ou encore Louison Bobet, contre qui il a été le seul à passer à l’attaque. Déjà bien connu du public et surnommé « la Pouliche », Raymond Poulidor suscite alors la curiosité et l’espoir de tous les spectateurs et cyclistes.

1958 - 1959

Pendant l’hiver, Raymond Poulidor s’entraîne durement pour retrouver sa condition physique, après 29 mois sous les drapeaux, en Algérie.

Les efforts payent puisque, peu de temps après, il termine deuxième du Grand Prix de Peyrat-le-Château. Raymond Poulidor suscite l’espoir et signe au sein de l'équipe cycliste Mercier.

1961

Raymond Poulidor subit une crevaison sur la 52e édition de Milan-San Remo, pour sa première participation à cette course. Il profite d’un ralentissement du peloton pour attaquer. « Poupou » s’impose et remporte la course avec 3 secondes d'avance. C'est aussi en 1961 qu'il devient champion de France.

1964

Un succès... à la Anquetil, le tenant du titre, absent sur cette édition. À la Anquetil, c’est-à-dire avec la tête, en comptant chaque effort, pour forcer la décision dans le chrono final. Venu pour gagner et emmagasiner de la confiance dans l’optique du Tour de France, Poulidor a couru au millimètre, en stratège, sans se découvrir d’un fil, ni perdre son sang-froid face aux Espagnols coalisés. À trois jours de l’arrivée, Poupou pointe à 3’27’’ du leader Julio Jimenez. Lors du difficile contre-la-montre Villalon de Campos-Valladolid, long de 65 km, le Limousin étrille Gabica, Peres-Frances et Jimenez et s’empare du maillot amarillo pour ne plus le lâcher. Sa première victoire dans un grand Tour, mais aussi la dernière.

Ce contenu est extrait de Vélo Magazine paru le 6 décembre 2019.

1968

En 1968, il se classe 36ème du Tour de Flandres.
En juillet, Raymond Poulidor chute dans la quinzième étape du Tour de France, entre Font-Romeu et Albi. À 50 km de l’arrivée, une moto de l’organisation le heurte et il est projeté à terre. Poulidor se relève, le nez fracturé, le visage ensanglanté, coudes et genoux touchés, mais se relève et repart.

1974

Raymond Poulidor se classe à nouveau deuxième, derrière Merckx cette fois, lors du du Tour de France 1974.

1976

Poupou a 40 ans et participe à son 14e et dernier Tour de France. Il se classe 3e, ce qui fait de lui le recordman du nombre de podiums sur la Grande Boucle.

LCL rend hommage à Raymond Poulidor

Raymond Poulidor, ambassadeur LCL depuis 2001

LCL rend hommage à Raymond Poulidor son fidèle ambassadeur du Maillot Jaune pendant 18 ans sur le Tour de France.

Raymond Poulidor était de la famille LCL depuis 2001 sur le Tour de France, dont LCL est partenaire officiel depuis 1981. Avec un palmarès sportif hors du commun, Raymond Poulidor dit « Poupou » savait rassembler toutes les générations autour de la passion du cyclisme et bénéficiait d’une grande popularité auprès des 17 000 collaborateurs de la banque et dans le cœur de tous les Français.

© Crédits photos : L'Équipe

facebook
Instagram
Linkedin
Facebook Messenger
Twitter
What's app
Youtube