Si vous êtes propriétaire et que vous souhaitez changer de logement, la solution idéale est de prendre le temps pour trouver le bien qui correspond le mieux à votre projet de vie.

Mais lorsque la perle rare est dénichée, il faut se décider rapidement. Une accélération de tempo pas toujours synchronisée avec la vente de votre ancien logement.

Pas de panique : le prêt relais peut permettre de régler l’achat de votre nouvelle acquisition en attendant que votre bien actuel trouve preneur.

Le prêt relais ne couvre pas la totalité du logement

Généralement, un prêt relais est souscrit pour 70 % de la valeur de votre bien à vendre. Le solde doit donc être apporté par un crédit complémentaire pour couvrir la totalité du prix de votre logement.

Veillez donc à établir un plan de financement qui prenne en compte la valeur la plus plausible de votre bien. Pour ce faire, adressez-vous à un notaire ou des professionnels de l’immobilier : connaisseurs des prix moyens constatés à partir des ventes réalisées dans votre secteur géographique, ils sauront vous conseiller pour évaluer la valeur de votre bien sur le marché.

Le prêt relais est remboursable dès la vente de votre logement

Le prêt relais est généralement souscrit pour une durée d’un an, afin de vous laisser le temps de vendre votre ancien logement. Mais si vous vendez avant, vous le remboursez aussitôt, sans aucune pénalité. C’est la valeur du bien mis en vente qui va garantir ce crédit.

Si votre bien reste plus longtemps qu’espéré sans trouver d’acquéreur et que vous dépassez la durée initiale du prêt relais, vous pouvez demander à le prolonger d’une année supplémentaire.

Votre banque va vous demander de payer l’assurance décès chaque mois et vous laisser le choix pour le remboursement des intérêts : vous pouvez opter pour un remboursement mensuel ou en une seule fois, lors de la vente de votre logement, avec le remboursement du capital.

Le prêt relais peut être associé au crédit complémentaire

Si la vente de votre précédent logement ne suffit pas à financer votre nouvelle acquisition, vous devrez probablement souscrire un crédit classique sur dix, quinze ou vingt ans par exemple. Votre banque pourra vous proposer un taux plus faible que celui du prêt relais car le crédit est dans ce cas contracté sur une durée longue.

Certaines banques proposent un seul et unique emprunt correspondant au montant global nécessaire pour financer l'achat de votre nouveau logement. Lorsque votre bien actuel est vendu, le capital correspondant est remboursé par anticipation et sans frais. Une opération qui est souvent assortie de la baisse des mensualités à rembourser ensuite, ou d’une réduction de la durée du crédit.

Mais attention, tant que votre bien n’est pas vendu, les mensualités à régler risquent d’être importantes, car elles sont calculées sur le montant global de votre emprunt. Et même si celles-ci sont parfois minorées lors des premiers mois, n’oubliez pas que cela reporte d’autant le moment où vous commencez à rembourser le capital, entraînant mécaniquement une hausse du coût du crédit…

Le prêt relais peut aussi être utilisé sans crédit complémentaire

Dans l’hypothèse où vous achetez un logement moins coûteux que votre bien actuel, vous pouvez tout à fait opter pour un unique prêt relais. Mais sachez que le taux risque d’être plus élevé qu’un crédit classique, ainsi que les frais de dossier.

Notre offre

Prêt relais

Bonne affaire, coup de cœur... Vous avez trouvé votre nouveau logement avant que l'ancien ne soit vendu ? Achetez-le sans attendre : le Prêt Relais LCL pallie le décalage de trésorerie.

Prêt relais

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.