La circulation du COVID-19 augmente : privilégiez la consultation vidéo

Le Ministère des Solidarités et de la Santé continue d'encourager l'utilisation de la consultation vidéo lorsque votre médecin la propose. En effet, la consultation vidéo vous permet d’effectuer rapidement une consultation depuis chez vous, via votre smartphone ou votre ordinateur.

Jusque-là, et bien que sa généralisation ait été autorisée dès 2018, la téléconsultation n’était pas une pratique très répandue dans le milieu médical. L’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement qu'elle a entraîné ont tout changé. Les professionnels de santé, bien conscients que la téléconsultation est l'une des principales armes dans la lutte contre la propagation du Covid-19, l’ont aujourd’hui massivement adopté.

Bon à savoir 

Depuis le 18 mars, l’assurance maladie prend en charge à 100 % les téléconsultations

Que vous présentiez les premiers symptômes du Covid-19 ou que souhaitiez consulter pour toute autre raison, voici, étape par étape, la procédure à suivre pour téléconsulter un médecin.

Équipez-vous du matériel nécessaire pour une téléconsultation

Pour pouvoir téléconsulter, il faut que vous soyez équipés d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone impérativement muni d'une webcam. Ce qui, rassurez-vous, est le cas de l’immense majorité des appareils récents.

En outre, sachez que la plupart des solutions numériques de télémédecine ne nécessitent pas le téléchargement d’un logiciel de visioconférence comme Skype ou Google Hangouts par exemple : la majorité d’entre elles sont équipées de leur propre logiciel. En revanche, pour que votre entretien avec votre médecin se déroule dans les meilleures conditions possibles, vous devez disposer d’une bonne connexion (au moins 1 MB/S). Si le débit proposé par votre box internet est insuffisant, sachez qu’il est possible de téléconsulter depuis certaines pharmacies ou centres de santé.

Choisissez une plateforme de téléconsultation

Il existe plus d’une centaine de plateformes de téléconsultation. Parmi elles :

  • Qare. Lancée en 2016, elle est animée par 120 professionnels de santé qui, chaque mois, effectuent environ 3 000 consultations.
  • Livi. Via une application disponible sous IOS et Android, la plateforme est animée par plus de 450 médecins qui dédient entre 1 et 4 jours par semaine de leur temps à la téléconsultation.
  • MesDocteurs. Depuis son lancement, en 2015, plus de 100 000 mises en relations ont été effectuées grâce à plus de 300 médecins (généralistes et spécialistes) actifs sur la plateforme.
  • Medaviz, c’est un réseau de 150 médecins généralistes et spécialistes qui assurent leur consultation par téléphone, en visioconférence ou via une application disponible sous IOS et Android.
  • Doctolib. Le leader de la téléconsultation en France est disponible sur votre ordinateur ou sur votre Smartphone, via une application dédiée que vous trouverez dans Playstore ou dans l’Appstore.

Prendre rendez-vous en téléconsultation : mode d’emploi

Une téléconsultation se déroule comme n'importe quelle consultation : il vous faudra avant toute chose prendre rendez-vous. Vous trouverez toutes les démarches à suivre pour y parvenir sur la plateforme de téléconsultation que vous aurez choisie.

Par la suite, c’est le médecin téléconsultant qui vous informera des modalités de réalisation de la téléconsultation. Il pourra, par exemple, vous communiquer un lien vous invitant à vous connecter sur un site ou une application.

Quelques conseils utiles à mettre en pratique le jour de votre rendez-vous

Pour que votre rendez-vous se déroule dans les meilleures conditions possibles, voici quelques conseils utiles :

  • Pensez à recharger votre Smartphone avant votre rendez-vous ;
  • Pour que la conversation avec votre médecin soit la plus audible possible, utilisez un casque équipé d’un micro ;
  • Installez-vous dans un endroit calme et permettant de respecter la confidentialité de la consultation ;
  • Afin de garantir une meilleure qualité de la consultation, positionnez votre mobile, votre tablette ou votre ordinateur face à vous, sur un support stable ;
  • Faites attention aux reflets de l’écran (ou autres sources de lumières) sur vos lunettes et au contre-jour ;
  • Soyez ponctuel.

Comment paye-t-on une téléconsultation ?

En fonction de la plateforme choisie, plusieurs solutions de paiements vous seront proposées. Il pourra par exemple vous être demandé d’envoyer un chèque à l’ordre du médecin téléconsultant ou de réaliser un virement bancaire. Dans l’immense majorité des cas, il vous sera demandé d’utiliser une solution de paiement en ligne.

Combien coûte une téléconsultation ?

La téléconsultation est facturée par le médecin téléconsultant au même tarif qu’une consultation en face-à-face. Soit 25 € pour un médecin généraliste de secteur 1 (tarif « Sécu » dit « opposable », sans dépassement d’honoraires, appliqué par 94 % des généralistes).

Depuis le 18 mars, l'Assurance Maladie prend en charge 100% du coût de cette téléconsultation en tiers payant, c'est à dire sans que le patient ait à débourser quoi que ce soit. Il suffit pour cela de cocher dans l'espace personnel du site de la sécurité sociale, Ameli, la case "soins particuliers exonérés" pour que cette prise en charge soit automatique.

Le mot du conseiller

Vos dépenses de santé et frais d’hospitalisation sont partiellement pris en charge par le Régime Obligatoire d'assurance maladie. Pensez à l'assurance Complémentaire Santé qui complète vos remboursements et vous propose des garanties adaptées à votre situation.

Je n'ai pas de médecin traitant ou le médecin avec lequel j'ai rendez-vous n'est pas mon médecin traitant : cela pose-t-il problème ?

Non. Le décret n° 2020-227 du 9 mars 2020, valable jusqu'au 30 avril 2020, assoupli les règles de téléconsultation : « L’obligation de passer par son médecin traitant est levée. Chaque patient pourra bénéficier d’une téléconsultation si nécessaire ». Dont acte.

Suis-je obligé de passer par une plateforme de téléconsultation pour consulter mon médecin ?

Non. Le 10 mars dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé sur France Info que pendant cette période de crise sanitaire, les consultations par FaceTime ou WhatsApp étaient possibles si le patient ou le médecin n'avait pas d'autre choix. En revanche, il est important de noter que ces messageries instantanées ne garantissent pas la confidentialité des échanges, contrairement aux plateformes officielles.

Bon à savoir

Pour toute question non médicale sur le Covid-19, le gouvernement a mis en place un numéro d’informations officielles : 0 800 130 000. L’appel est gratuit et le service est ouvert 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Notre offre

Assurance Complémentaire Santé

Vos dépenses de santé et frais d’hospitalisation sont partiellement pris en charge par le Régime Obligatoire d'assurance maladie. L’assurance Complémentaire Santé complète ces remboursements et propose des garanties adaptées à votre situation : étudiants, salariés, travailleurs non-salariés, retraités.

Faire un devis

Articles à caractère informatif et publicitaire. Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.