L’assurance en cas de décès : comment ça marche ?

L’assurance décès est un contrat d'assurance qui garantit le versement d’un capital décès et/ou d’une rente aux bénéficiaires désignés en cas de décès ou à l’assuré lui-même en cas d’invalidité absolue et définitive (« perte totale et irréversible d’autonomie »).

Il existe 2 types de contrats, leur principale différence portant sur la période pendant laquelle le risque de décès est couvert.

  • Les contrats temporaires dont la période de garantie est limitée dans le temps, le capital n’étant versé que si le décès survient avant l’âge limite de fin de garantie prévue au contrat. Contrat qualifié de « à fonds perdus », sa vocation est sécuritaire et permet de garantir notamment le décès prématuré de l’assuré.
  • Les contrats Vie entière qui prévoient le versement du capital décès aux bénéficiaires désignés quelle que soit la date de décès de l’assuré. Ce contrat est davantage souscrit dans une optique de transmission patrimoniale.

La cotisation des contrats d’assurance décès est déterminée en fonction de l’état de santé de l’assuré, de son âgeet du montant du capital choisi. Elle évolue dans le temps en fonction de l’âge de l’assuré.

Le mot du conseiller : assurance décès et assurance vie

Attention à ne pas confondre assurance décès et assurance vie. Le souscripteur d’un contrat d’assurance vie n'effectue pas de versements à fonds perdus. Qu'il soit ou non en vie à l'échéance du contrat, l'assureur devra verser le montant de l'épargne accumulée sur le contrat soit au souscripteur, soit aux bénéficiaires désignés dans le contrat. Assurance décès et assurance vie poursuivent donc des objectifs différents mais sont complémentaires dans le cadre d’une démarche de protection de la famille.

L'assurance décès pour financer les études des enfants

L’assurance décès peut être souscrite pour financer les études de vos enfants. Le contrat d’assurance décès peut ainsi prévoir le versement d’une rente éducation aux enfants désignés dans le contrat.

Assurance emprunteur : l'assurance décès pour rembourser un crédit immobilier

Une assurance décès est fréquemment souscrite dans le cadre de la mise en place d’un crédit immobilier. L’assurance emprunteur est limitée à la durée du crédit et garantit le remboursement à l’organisme de crédit en cas de décès ou d’invalidité de l’assuré.

L’assurance permet de prendre en charge le remboursement du prêt immobilier, capital + intérêts restant dus en cas de décès ou les échéances en cas d’invalidité.

Le montant du prêt doit être assuré à hauteur de 100 %. Si vous empruntez à deux, vous pouvez répartir les 100 % du montant emprunté entre les deux (par exemple, 50% chacun).

Il est toutefois vivement conseillé de choisir une quotité de 100% pour chacun des emprunteurs.

L’assurance décès peut être assortie de garanties complémentaires :

  • garantie contre les risques d'incapacité ou d'invalidité ;
  • la garantie perte d’emploi ;
  • la garantie obsèques.

L’assurance obsèques : pour aider ses proches à faire face aux dépenses funéraires

La souscription d’une assurance obsèques a pour objet :

  • de financer les frais funéraires et, par conséquent, permet de ne pas faire supporter le coût de ses obsèques à ses proches grâce à la constitution d’un capital exclusivement destiné au financement des obsèques ;
  • et, pour certains contrats, d’offrir des services d’assistance à l’entourage afin d'aider la famille du souscripteur au moment de l’organisation des obsèques ainsi qu’à remplir les formalités consécutives au  décès.

Les contrats d’assurance obsèques en capital permettent uniquement d’anticiper le financement des obsèques. Dans ce cas, l’assuré choisit, lors de l’adhésion au contrat, le montant du capital qu’il souhaite constituer (par le versement d’une prime unique ou de primes périodiques) et qui sera affecté au financement des obsèques et ce, quelle que soit la date du décès. Le montant des cotisations dépend du montant du capital Obsèques souscrit (généralement compris entre 2 500 € et 10 000 €) et de l’âge du souscripteur à l’adhésion. Ces contrats peuvent généralement être complétés par des prestations d’assistance destinées à accompagner les proches au moment du décès. 

Les contrats d’assurance obsèques en prestations prévoient, en plus du financement des obsèques, un contrat de prestations funéraires adossé au contrat d’assurance. Dans ceux-ci le souscripteur organise lui-même à l’avance l’organisation future de ses obsèques, le choix de l’entreprise de pompes funèbres, le choix de la cérémonie….

Pour souscrire une assurance obsèques des conditions d’âge sont requises (par exemple, avoir entre 50 et 85 ans).

Le mot du conseiller : pourquoi souscrire une assurance obsèques ?

Souscrire un contrat obsèques permet de ne plus avoir à penser au financement de ses obsèques, sous réserve d’anticiper la constitution d’un capital suffisant. Le contrat d’assurance obsèques garantit à l’assuré que le capital sera versé quelle que soit la date de son décès et sera affecté exclusivement au financement de ses obsèques. Par ailleurs la souscription de prestations d’assistance permettent de s’assurer que les proches bénéficieront d’une aide et d’un accompagnement le moment venu.  

Pour aller plus loin

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.