APL, ALS, ALF : comment fonctionnent les aides de la Caisse d’allocations familiales ?

Les aides des Caisses d’allocations familiales (CAF) sont parmi les plus anciennes et les plus connues.

Réformée en 2021, l’aide personnalisée au logement (APL) est accessible au locataire d’un logement dont le bailleur a passé une convention avec l’État. Le propriétaire doit notamment veiller au respect de certains critères : confort du logement, évolution modérée du loyer, durée du bail…

De son côté, l’allocation de logement familial (ALF) est destinée aux locataires mariés depuis au moins cinq ans ou qui ont des enfants.

Enfin, pour toutes celles et ceux qui ne peuvent prétendre aux APL ou aux ALF, il reste l’allocation de logement social (ALS). Les conditions d'attribution varient selon le régime social de rattachement. Deux simulateurs ont été mis en place par la CAF et la MSA.

Bon à savoir :

Ces trois aides partagent les mêmes conditions pour pouvoir en bénéficier. Elles ne peuvent être cumulées entre elles et leur montant est variable selon les ressources du foyer, le prix du loyer, le lieu d’habitation ou encore le nombre de personnes composant le foyer.

Action Logement : 7 aides dont peuvent bénéficier les jeunes pour se loger

Autrefois connu sous le nom 1 % logement, Action Logement regroupe depuis 2017 les comités interprofessionnels du logement (CIL) dédiés à l’aide au logement. Le dispositif propose des aides qui peuvent intéresser les jeunes en phase d’accès à l’emploi.

La Garantie Visale concerne les jeunes de moins de 30 ans, ainsi que les plus de 30 ans en situation de mobilité professionnelle. S’ils ne peuvent disposer d’une caution personnelle, cette aide garantit selon certaines conditions le paiement du loyer et des charges au bailleur en cas d’impayés. En contrepartie, le locataire rembourse les sommes éventuellement versées selon un échéancier défini avec Action Logement. Depuis sont lancement en 2016, la Garantie Visale a déjà permis de sécuriser quelque 700 000 ménages.

L’Avance Loca-Pass est un prêt à taux zéro pour financer la caution jusqu’à 1200 euros. Le plan de remboursement prévoit un échéancier calculé sur 25 mois maximum, avec un minimum de 20 euros de versement chaque mois (sauf le dernier versement). Le remboursement débute trois mois après le versement de l’avance par Action Logement.

Mobili-Jeune s’adresse aux jeunes en alternance âgés de moins de 30 ans. Sous certaines conditions, elle permet de financer une partie du loyer pendant 12 mois maximum, à concurrence de 1200 euros au total.

Mobili-Pass concerne les personnes en situation de mobilité (déménagement pour un nouvel emploi ou une mutation) et octroie jusqu’à 3500 euros pour aider à financer la recherche d’un logement par un prestataire et payer les dépenses liées au déménagement. Le dispositif Mon Job Mon Logement est également intéressant pour les nouveaux embauchés. Il permet aux salariés qui doivent déménager pour trouver un nouvel emploi de bénéficier d’une aide de 1 000€, sous conditions.

Enfin, pour atténuer les effets de la crise sanitaire, l’aide exceptionnelle au logement des saisonniers reste d’actualité.

D’autres aides à ne pas négliger pour s'installer dans son premier logement

L’aide à l’installation des personnels de l’État (AIP) est destinée aux personnes entrant dans la fonction publique, sous la forme d’une aide non remboursable. Son montant varie en fonction de la situation du demandeur et peut atteindre :

  • 1 500 € pour les agents résidant dans une commune relevant d’une « zone ALUR » au sens du décret n° 2013-392 du 10 mai 2013 ou pour les agents exerçant la majeure partie de leurs fonctions en quartiers prioritaires de la politique de la Ville.    
  • 700€ pour les autres demandeurs.

Le fonds de solidarité pour le logement (FSL) prévoit également des subventions ou des prêts pour faire face aux difficultés de paiement des dépenses liées au logement.

Enfin, les centres communaux ou intercommunaux d’action sociale (CCAS, CIAS) viennent également en aide aux personnes rencontrant des problèmes pour payer leur loyer ou se loger.

ACTION LOGEMENT SERVICES est une société de financement de droit français, Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle au capital de 20 000 000 euros, immatriculée au RCS de Paris sous le N° 824 541 148 , dont le siège social est situé au 19/21 quai d’Austerlitz 75013 Paris. 

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.