Pour acheter et vendre des actions en bourse, il vous faut disposer d’un compte auprès d’un intermédiaire financier (banque, société de bourse, courtier en ligne, etc.). Vous avez le choix entre :

Vous pouvez ensuite passer des ordres en bourse.

Ouvrir un compte-titres

Le compte titres est un compte qui récapitule le détail de votre portefeuille d’actions (et d’obligations) et enregistre les différentes transactions (achats, ventes) que vous réalisez. 

Compte-titres : fonctionnement

Le compte titres peut être :

  • individuel : dans ce cas, vous êtes seul titulaire du compte et le seul à pouvoir effectuer des opérations dessus ;
  • joint : vous êtes titulaire du compte avec une autre personne et vous pouvez librement effectuer des opérations chacun de votre côté ;
  • indivis : les opérations ne peuvent pas être effectuées sans l’accord de chaque titulaire du compte (au moins deux titulaires).

La convention de services

Lors de l’ouverture de votre compte-titres, vous signez une convention de services généralement intitulée « convention de compte titres ». Cette convention définit les conditions dans lesquelles les services sont fournis par votre intermédiaire boursier ainsi que leur tarification.

Parmi les services proposés le plus fréquemment, citons :

  • la réception, la transmission et l’exécution de vos ordres de bourse confirmée par l’envoi d’un avis d’opéré ;
  • la conservation ou l’administration de vos titres ainsi que les services accessoires comme la tenue du compte espèces associé au compte titres ;
  • l’encaissement des dividendes ;
  • l’envoi des relevés de votre compte titres (mensuels ou trimestriels) ;
  • l’envoi des documents fiscaux relatifs aux cessions et revenus de l’année.

La gestion d’un compte-titres

Différentes options s’offrent à vous pour la gestion de votre compte titres :

  • vous pouvez gérer vous-même votre compte-titres (gestion libre) ;
  • vous pouvez bénéficier des conseils d'un professionnel qui vous aide à composer et à faire évoluer votre portefeuille, tout en conservant votre autonomie dans la gestion de votre portefeuille (gestion conseillée) ;
  • vous pouvez confier la gestion de votre compte-titres à des experts avec un mandat de gestion.

Acheter des actions via la gestion collective

Si vous ne souhaitez pas acheter vos actions en direct, vous pouvez investir par l’intermédiaire de fonds d’investissements communs gérés par une société de gestion (gestion collective). Dans ce cas, vous inscrivez des  parts d’OPC (Sicav ou FCP) sur votre compte-titres.

Pour en savoir plus sur la gestion collective, voir notre Guide OPC (SICAV, FCP) : la gestion collective.

Le portefeuille d’actions individuel sous mandat de gestion

Par manque de temps ou d’expérience, la gestion de votre portefeuille d’actions peut s’avérer difficile. Dans ce cas, sachez que vous pouvez donner mandat à des experts pour qu’ils gèrent votre portefeuille titres à votre place.

Le mandat de gestion devra notamment préciser :

  • vos objectifs de gestion : gestion dynamique, équilibrée ou prudente ;
  • les opérations autorisées ;
  • le mode de rémunération du gestionnaire (commission de gestion) ;
  • les conditions de résiliation du mandat.

Le gestionnaire de votre portefeuille devra régulièrement rendre compte de sa mission (ces modalités seront également à préciser dans le contrat de gestion).

La commission de gestion

Si les tarifs sont libres, la commission de gestion peut être calculée :

  • sur la valeur du portefeuille confié ;
  • par rapport aux performances positives annuelles réalisées par le portefeuille.

A la commission de gestion proprement dite peut s’ajouter une commission de surperformance (en référence, par exemple, à un indice boursier), des droits de garde calculé sur la base de l’évaluation du portefeuille au 31/12 de chaque année et des frais annuels de tenue de compte.

Chez LCL, les comptes titres et PEA gérés sous mandat sont exonérés de frais de tenue de compte.

Compte-titres ou PEA ?

Contrairement au plan d’épargne en actions (PEA) le compte titres offre un cadre d’investissement:

  • sans contrainte de montant : sur le PEA, il ne peut pas être versé plus de 150 K€ tandis que le compte-titres n’est pas plafonné
  • sans contrainte de valeurs : tout type de valeurs peut être inscrit sur un compte titres (actions européennes et hors Europe, obligations…) peut sur le PEA, seules des valeurs européennes peuvent être inscrites
  • sans contrainte de détention : le nombre de compte titres détenu par une personne est illimité alors que seul un PEA peut être détenu par une même personne mais ne propose aucun avantage fiscal.

En effet, le PEA permet d’exonérer les plus-values réalisées d’impôt (hors prélèvements sociaux), dans le cas où il est détenu depuis au moins cinq ans.

Pour en savoir plus, voir notre article Compte titres ou PEA, comment choisir ?

Plan d'Epargne en Actions

Le Plan d'Épargne en Actions vous permet de gérer un portefeuille d'actions françaises et étrangères dans des conditions fiscales avantageuses(1) s'il est conservé au minimum 5 ans selon la réglementation fiscale en vigueur.
(Consultez lesTextes Réglementaireset lesConditions Générales).

Plan d'Epargne en Actions

*Selon la réglementation fiscale en vigueur.

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.