La stratégie d’investissement vise à sélectionner des sociétés de tous pays, tous secteurs et toutes capitalisations afin d’encourager toutes les bonnes pratiques. L’univers d’investissement se compose ainsi des entreprises les mieux engagées dans un processus de transition énergétique et écologique, que ce soit sur :

  • les marchés actions internationaux pour le fonds LCL Compensation Carbone Actions Monde (FR0013466489),
  • les marchés actions européens pour le fonds LCL Compensation Carbone Actions Euro (FR0014005BV7)
  • ou sur plusieurs marchés (obligataire, monétaire et actions) internationaux pour le fonds LCL Compensation Carbone Multi Stratégies (FR0013466463).

La sélection des entreprises intègre une approche durable(2) qui consiste en un premier tri selon trois filtres cumulatifs : notation climat sur la base des données fournies par le CDP(3), critères ESG4 et controverses(4).

Ces trois fonds ont également pour particularité de viser la neutralité carbone : d’une part en réduisant d’au moins 20 % l’empreinte carbone des portefeuilles par rapport à celle de leur indice comparatif et d’autre part en compensant les émissions restantes par le financement de projets de préservation forestière (projets sélectionnés avec EcoAct, un cabinet de conseil en stratégie climat-carbone).

Les portefeuilles finaux présentent les meilleurs profils financiers, climatiques et extra-financiers, selon les analyses et les convictions de l’équipe de gestion.

Les fonds Actions Monde et Multi Stratégies ont par ailleurs obtenu le label ISR France en mai 2021.

Ces fonds n’offrent pas de garantie de performance et présentent un risque de perte en capital mais aussi d’actions, de taux et crédit, de liquidité, de change et de contrepartie(5). Sur l’échelle de risque6, le niveau des fonds Actions Monde et Actions Euro est à 6 et celui de Multi-Stratégies à 4.

Performances nettes en euro au 28 février 2022

Les fonds Actions Monde et Multi Stratégies ont été lancés le 10/03/2020, le fonds Actions Euro le 09/12/2021. Les performances passées ne sont pas constantes dans le temps, ne font l’objet d’aucune garantie et ne sont donc pas un indicateur fiable des performances futures.

Commentaire des gérants Alexandre Blein et Samir Saadi

La dégradation géopolitique courant février nous a poussés à revoir nos scénarios de marché : aux deux scénarios du mois dernier, celui de normalisation graduelle de la politique monétaire (que nous jugeons encore le plus probable) et celui d’un resserrement monétaire précipité, nous ajoutons un troisième scénario de craintes de stagflation.

Cette guerre qui s'installe et les sanctions qui l'accompagnent auront en effet deux impacts principaux : d'une part, la hausse de l'inflation et le ralentissement de la croissance, via une baisse de la rentabilité des entreprises, et d'autre part, la baisse de confiance des agents économiques.

Bien que la croissance économique soit encore à des niveaux élevés en raison du "rattrapage Covid", l'accélération de l'inflation était déjà une réalité avant la crise ukrainienne. Par conséquent, la stagflation apparaît comme une nouvelle hypothèse. Si la situation économique aux Etats-Unis ne semble pas de nature à remettre en cause la volonté de la Fed de relever ses taux, il est possible que le scénario soit différent en Europe en raison de sa dépendance au gaz russe. Dans tous les cas, la voie est étroite et nous devrons nous aussi jouer les équilibristes.

Sur le mois, les deux fonds actions affichent une sous-performance contre leurs indices comparatifs respectifs (MSCI World pour Actions Monde et MSCI EMU pour Actions Euro), ce qui s’explique à la fois par l’allocation sectorielle et par le choix des valeurs en portefeuille. Les « mauvais élèves » qui ont eu un impact négatif sur la performance sont les secteurs financiers, de la technologie et de l’industrie. A l’inverse, le secteur des matériaux de base et celui des télécoms ont eu une bonne performance sur le mois et le secteur de la santé a contribué positivement à la performance. A noter que le secteur des médias a également eu un impact positif du côté du fonds Actions Monde.

Du côté du fonds Multi Stratégies, nous avons réduit notre exposition aux actions en milieu de mois, principalement sur les actions de la zone euro, pour atteindre une allocation de 30 % en fin de mois. Sur les taux nous avons remonté notre sensibilité obligataire à 1,05.

Nous nous sommes adaptés à ce nouvel environnement qui devrait encore perturber les marchés sur les prochaines semaines et nous resterons, comme toujours, vigilants et réactifs afin de chercher à tirer parti au mieux de cet environnement difficile.

(1) L’horizon d’investissement recommandé est supérieur à 4 ans pour le fonds Multi Stratégies et supérieur à 5 ans pour Actions Monde et Actions Euro.
(2) Le détail de la politique d’investissement socialement responsable de l’OPC (objectifs, critères, notations) est plus largement développé au sein de son « code de transparence », disponible sur le site internet opc.lcl.fr.
(3) Le CDP est une organisation non-gouvernementale (ONG) spécialisée dans la fourniture d’informations relatives à l'environnement.
(4) Les critères Environnement, Social et Gouvernance (ESG) permettent d’évaluer et de noter la responsabilité des entreprises vis-à-vis de ces critères. Les controverses sont des rumeurs ou scandales qui affectent négativement la notation ESG des entreprises qui y sont associées.
(5) Veuillez-vous référer au Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) pour plus d’informations sur les risques encourus par le fonds.
(6) L’indicateur synthétique de risque et de rendement (SRRI) correspond au « Profil de risque et de rendement » présent dans le DICI et peut évoluer dans le temps. Il est déterminé sur une échelle de 1 (risque le plus faible) à 7 (risque le plus élevé). Le niveau de risque le plus faible ne signifie pas « sans risque ».

Avertissement

Information promotionnelle à l’attention de tout investisseur. Ce document n’est pas destiné à l’usage des résidents ou citoyens des Etats Unis d’Amérique et des « U.S. Persons », telle que cette expression est définie par la «Regulation S» de la Securities and Exchange Commission en vertu du U.S. Securities Act de 1933 et reprise dans le Prospectus des OPC cités dans ce document.

Les données présentes dans ce document sont établies au 08/03/2022. Elles sont susceptibles de variations, sont produites à titre d’information uniquement et ne doivent pas être considérées comme une offre de vente ou de souscription, une recommandation ou un conseil en investissement. Ce document ne constitue pas la base d’un contrat ou d’un engagement de quelque nature que ce soit. Il peut faire l’objet de modifications sans préavis. Du fait de leur simplification, les informations données dans ce document sont inévitablement partielles ou incomplètes et ne peuvent dès lors avoir une valeur contractuelle. Elles sont indiquées en complément d’informations réglementaires et notamment de la documentation juridique disponible en agence, sur le site sicavetfcp.lcl.fr ou amf-france.org. Avant d’investir dans ce produit, il vous appartient de procéder, sans vous fonder exclusivement sur les informations qui vous ont été fournies, à votre propre analyse des risques juridiques, fiscaux et comptables liés à ce type d’investissement, en consultant si vous le jugez nécessaire, vos propres conseillers et experts professionnels dans ces domaines. L’OPC cité n’offre pas de garantie de performance et présente un risque de perte en capital. Distributeur : Crédit Lyonnais - SA au capital de 2 037 713 591 € - Société de courtage d'assurance inscrite sous le numéro d'immatriculation d'intermédiaire en assurance ORIAS : 07 001 878 - Siège social : 18 rue de la République 69002 Lyon - SIREN 954 509 741 - RCS Lyon. Pour tout courrier : LCL, 20 avenue de Paris 94811 Villejuif Cedex

Ce fonds est géré par CPR Asset Management, société anonyme au capital de 53 445 705 €, société de gestion de portefeuille agréée par l'AMF n° GP 01-056 – 91-93 boulevard Pasteur, 75015 Paris - France – 399 392 141 RCS Paris.