Pour faire face au décalage entre les rentrées d’argent et les dépenses nécessaires à l’activité de votre entreprise, des solutions existent pour adapter votre trésorerie. Besoin ponctuel d’argent ou situation permanente liée à la nature de votre activité, ce guide vous aide à choisir le crédit de trésorerie adapté à votre situation.

Quelles sont les solutions de crédits de trésorerie ?

La facilité de caisse et le découvert autorisé

Ils vous permettent d’avoir un compte débiteur dans la limite d’un montant fixé à l’avance avec votre banque.

  • L’utilisation de la facilité de caisse ne doit pas dépasser quelques jours dans le mois. Vous devez la réserver aux situations exceptionnelles comme un décalage ponctuel et momentané de votre trésorerie (exemple : règlement urgent et imprévu). Son montant est souvent peu élevé.
  • Le découvert autorisé est adapté aux besoins de trésorerie plus réguliers puisqu’il permet d’être débiteur sur une période plus longue. Il est accordé pour une durée contractuellement définie (généralement un an) renouvelable et pour un montant qui est fonction notamment de votre chiffre d’affaires et des flux créditeurs portés sur votre compte.

Quelles sont les solutions de financement par mobilisation de créances ?

L’escompte

L'escompte permet d’obtenir le paiement d’un effet de commerce (lettre de change, billet à ordre) avant sa date d’échéance, dans les limites d’un plafond (ligne d’escompte) autorisé par votre chargé de clientèle et sous réserve de l’acceptation de l’effet par votre banque. La banque est remboursée par le paiement de l’effet, à son échéance, par votre client.

L'affacturage

L'affacturage (ou « factoring ») permet de recevoir immédiatement sur votre compte le montant des factures que vous émettez sur certains clients (uniquement des professionnels, entreprises ou secteur public) en les cédant à un établissement financier spécialisé, partenaire de votre banque, appelé « factor ». C’est lui qui se chargera du recouvrement auprès de vos clients. Cette cession de factures concerne généralement, l’ensemble des factures émises pour les clients que le factor aura accepté à la signature du contrat.

La mobilisation de créances professionnelles dite « Dailly

La mobilisation de créances professionnelles, aussi appelé Dailly est la cession ou le nantissement de certaines de vos créances (factures émises sur un ou plusieurs de vos clients) à votre banque via un bordereau.

Le mot du conseiller

La question du financement de la tésorerie est centrale pour les professionnels et TPE. De nombreuses jeunes entreprises doivent cesser leur activité au bout de quelques mois uniquement parce qu'elles ont mal évalué leur besoin ; de ce fait, dès qu'un client a un retard de paiement ou fait défaut, elles peuvent connaître des difficultés par manque de surface financière. Pour bien anticiper, contactez votre conseiller dès le début de votre activité pour pouvoir mettre en place des solutions adaptées.

Source : lesclesdelabanque.com

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.