close menu icon
LCL
LCL

Ville Makers

En 2050, 6,5 milliards d’humains habiteront en ville. Face à l’immensité des enjeux qui s’accumulent dans des territoires métropolitains tentaculaires, une génération de « Ville Makers » met en œuvre des solutions originales pour faire de la ville du XXIème siècle une ville verte, durable, inclusive et agréable. 10 de ces « Ville Makers » ont été réunis par Michel MATHIEU, Directeur général de LCL, dans un ouvrage collectif inédit qui parait ce jeudi 7 février 2019 en librairie.

Les portraits
Jean-Philippe Acensi- apels

Jean-Philippe ACENSI, Apels

« Nous sommes une grande cause pour l’insertion des jeunes par le sport, qui les repère dans des clubs sportifs, les remet sur les rails et sensibilise et accompagne l’entreprise à faire évoluer son modèle de formation et de recrutement. C’est toute une chaîne de valeurs que nous créons (pour les jeunes), qui va du club jusqu’à l’entreprise. » Regarder la vidéo

lucie bash- toogoodtogo

Lucie BASCH, Too good to go

« L’idée de départ est simple : mettre en relation les commerçants de bouche du quartier, les boulangers, les bouchers, les restaurateurs, les hôteliers avec des citoyens qui vont pouvoir récupérer les invendus directement en boutique, le soir avant la fermeture. » Regarder la video

helenebinet-502

Hélène BINET, La Ruche qui dit Oui !

« Les agriculteurs ne vivent pas de leur métier, ils ne sont pas reconnus, ils sont isolés. De l’autre côté, les consommateurs ne savent plus ce qu’ils mangent. Ils se nourrissent mal. L’idée est donc de créer une plateforme avec plusieurs accès : un accès pour le producteur, qui va mettre ses produits en ligne. [...] » Regarder la video

EugéniedeLariviere- emmaus x les resilientes

Eugénie DE LARIVIÈRE, Les Résilientes

« C’est un vrai studio de design, mais qui a pour objectif de revaloriser les gisements d’objets ou de matières impropres à la vente, tout en faisant de l’insertion professionnelle par la créativité. [...] »  Regarder la vidéo

Chantal-mainguené-momartre-villemakers

Chantal MAINGUENÉ, Môm’artre

« Nous voulons aider les parents dans leur organisation, car les modes de vie et les configurations des familles ont changé, le travail aussi a changé, avec plus de précarité, plus d’horaires atypiques, plus d’éloignement. Nous voulons ensuite développer le potentiel de tous les enfants, car ils ont tous une place à trouver dans la société et l’école ne suffit plus. » Regarder la vidéo

Jean-Paul Mochet-Franprix

Jean-Paul MOCHET, Franprix

« Nous avons transformé nos points de vente en lieux de vie. La première des choses à mettre en place, c’est la transparence, la lisibilité. Cela signifie bien sûr la transparence des vitrines, mais aussi le fait que nos magasins sortent sur la rue, qu’ils sont à la fois « dedans et dehors ». Une de nos pistes est même de pousser jusqu’au bout le raisonnement et de devenir la cuisine ou la salle à manger de Paris ! » Regarder la vidéo

Patrick Ropert- DG SNCF

Patrick ROPERT, SNCF Gares & Connexions

« Les gares deviennent de petites villes. À la fois lieu de l’accueil des mobilités, de rencontres, de partage et de créativité. Nous faisons le pari du confort de la proximité pour faciliter la vie en ville. Nous voulons que la gare devienne le lieu idéal de diffusion d’une culture pour tous sans aucune barrière économique à l’entrée. [...] » Regarder la vidéo

Nicpmas Rousselet-taxiG7

Nicolas ROUSSELET, Taxis G7

« C’est dans tous les domaines qu’il faut raisonner la mobilité urbaine. Chacun doit veiller, dans ses usages de voyageur, de citoyen, de consommateur, à choisir chaque jour l’espace urbain qu’il désire pour lui-même, pour sa famille, pour son quartier. Le numérique doit nous offrir une mobilité personnalisée, propre et sur mesure, pour retrouver une convivialité à l’échelle de la ville.» Regarder la vidéo

Michel Mathieu, LCL

« L’agence bancaire de proximité, l’agence de coin de rue, doit rester un élément-clé du paysage urbain, du commerce local. Nous avons inventé la banque continue 100 % humaine et 100 % digitale.  C’est « ma banque, où je veux, comme je veux, quand je veux», la liberté la plus totale ! Une banque qui n’écoute pas la ville, une banque qui ne se coule pas dans l’archipel urbain d’aujourd’hui n’est pas urbaine. LCL, banque urbaine, veut être non seulement la banque partenaire du Tour de France et de tous les cyclistes, mais la banque d’une nouvelle mobilité en ville. » Regarder la vidéo

null
null
null
null
null
null
null