Pourquoi changer d’orientation scolaire ?

La formation ne vous convient pas dans son ensemble : les matières enseignées ne vous intéressent pas, les cours sont trop théoriques, le rythme est trop ou pas assez intensif pour vous… Dans ce cas, la réorientation est une solution à envisager.

  •  Vous avez obtenu des notes insuffisantes pour valider votre semestre ou votre année, mais vous avez trouvé de l’intérêt pour les matières enseignées.
  • Vous pouvez peut-être étudier les mêmes matières dans un autre cursus, selon des modalités qui vous conviennent mieux.

Comment se réorienter ?

Que vous soyez à la fac ou en école, vous pouvez envisager une réorientation même pendant une formation bac+2, une licence, etc. : tout dépend de votre projet.

Se réorienter, mais dans quoi ? 

Si vous avez déjà pris la décision de changer de cursus, mais ne savez pas exactement dans quelle direction aller, voici un aperçu des nombreuses options qui s’offrent à vous :

  • Changer de filière à la fin du 1er semestre de licence. De plus en plus d’universités permettent à leurs étudiants de passer d’une filière à une autre en cours d’année. Ex : se réorienter après une PACES (première année des études de santé)  et passer de la médecine à la biologie, ou encore du droit à l’éco-gestion. Il est également possible d’obtenir des équivalences en fonction des matières validées par l’étudiant pour intégrer directement l’année d’études supérieures.
  • Changer de formation et d’établissement en cours d’année. Certains établissements (universités, classes préparatoires, IUT…) ont passé des accords qui permettent, par exemple, de quitter l’université pour préparer un BTS dans un lycée professionnel.
  • Intégrer une école de commerce ou une école d’ingénieurs via les admissions parallèles. Les concours des admissions parallèles permettent d’entrer dans une grande école sans passer par une classe préparatoire. Ils sont ouverts aux étudiants remplissant certaines conditions (diplôme ou niveau d’études), peu importe la filière dont ils sont issus.
  • Entrer dans une école spécialisée. Les écoles spécialisées forment à un métier ou à un secteur d’activité précis (les ressources humaines, le journalisme, la communication…). Comme pour les écoles de commerce ou d’ingénieurs, il existe des concours d’entrée pour la plupart de ces écoles.
    Attention : certains diplômes ne sont pas officiellement reconnus par l’État. Renseignez-vous avant de vous inscrire !
  • Choisir la voie de l’alternance pour allier l’enseignement théorique à l’apprentissage pratique en entreprise. De plus en plus d’établissements proposent des formations en alternance courtes ou longues (BTS, licence, master…) dans des domaines variés. Pour obtenir plus d’informations sur l’alternance, consultez notre article sur « L’alternance, un vrai tremplin pour l’emploi »
  • Entrer dans la fonction publique. La fonction publiqueregroupe de nombreux métiers (enseignants, infirmiers, policiers…). Selon le concours d’entrée, les candidats doivent remplir certaines conditions de diplôme ou de niveau d’études (ex : obtention du bac pour un concours de catégorie B) ou justifier d’une qualification au moins équivalente (compétences acquises en entreprise ou au sein d’une association, autres diplômes obtenus…).

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.