Economie et marchés

La Commission européenne a présenté sa proposition de grand plan pour « réparer les dommages et préparer l’avenir pour la prochaine génération ». Dans cette optique, elle suggère de créer un nouvel instrument pour la relance, « Next Generation EU », doté d’une enveloppe de 750 milliards d'euros qui seront empruntés sur les marchés financiers par la Commission européenne au nom de l’Union européenne, ouvrant ainsi la voie à une mutualisation de la dette à l’échelle de l’UE. Ce plan, centré sur une « facilité de relance et de résilience », s'élèvera à 560 milliards d'euros, dont 310 milliards d'euros de subventions et 250 milliards d'euros de prêts, remboursables, au plus tôt, en 2028 et, au plus tard, en 2058. Tous les États membres pourront y accéder, mais le soutien sera surtout concentré sur les pays qui ont été les plus durement touchés par la crise pandémique et où les besoins en matière de résilience sont les plus importants (Italie et Espagne notamment).

Le plan « Next Generation EU » ainsi que le renforcement du budget de l'Union européenne sur la période 2021-2027 porteront l'arsenal financier total de l'Union à 1 850 milliards d'euros. Ces propositions devront être approuvées par le Conseil européen du 18 juin, après une analyse préliminaire par l'Eurogroupe, la réunion mensuelle et informelle des ministres des Finances des États membres de la zone euro, le 11 juin.

A noter que les bénéfices industriels en Chine ont reculé de 4,3% en avril en glissement annuel (contre -34,9% en mars). Les secteurs qui ont le mieux réagi en avril ont été ceux de l'automobile, des machines électriques et de l'électronique, avec 23 secteurs sur 41 en croissance (contre seulement 8 en mars).

En conclusion, les marchés boursiers internationaux ont clôturé une nouvelle séance en territoire positif. L'indice américain S&P 500 a dépassé le seuil psychologique de 3 000 points, un niveau atteint pour la dernière fois le 5 mars. En termes sectoriels, la rotation s'est poursuivie vers les secteurs les plus touchés par la crise pandémique, notamment les valeurs du tourisme et des loisirs, de la grande distribution et de la finance. Les marchés de la zone euro ont été portés par les attentes liées à la reprise des activités et à la présentation du plan de relance par la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Les marchés hier

Les marchés asiatiques ont suivi des évolutions contrastées (Inde : +3,25% ; Nikkei 225 : +0,7%, soutenu par le nouveau paquet fiscal de 1,1 trillion de dollars ; Corée du Sud : +0,12% ; Australie : -0,09% ; Chine : -0,7% et Hong Kong : -0,36%).

Les indices européens ont clôturé la séance en territoire positif pour le troisième jour consécutif (Eurostoxx50 : +1,73% ; Ibex : +2,44% ; CAC 40 : +1,8% ; DAX : +1,33% et FTSE MIB : +0,3%). Londres a progressé de 1,26%. Le marché américain a terminé la journée dans le vert (S&P 500 : +1,5%, atteignant 3 036 points).

Le taux 10 ans US est resté stable, à 0,70%, tandis que le taux 10 ans allemand a progressé de 3 points de base pour atteindre -0,41%. Le spread Italie / Allemagne a encore baissé pour atteindre 191 points de base (-6 points de base).

Les cours du pétrole ont reculé, le Brent s’inscrivant en baisse de 5%, à 34,25 dollars le baril, et le WTI de 6,7%, à 32 dollars le baril. L’or est resté stable, à 1 711 dollars l'once. Le dollar américain s'est affaibli par rapport à l'euro, à 1,10.

AVERTISSEMENT : Achevé de rédiger le 28/05/2020.

Ce document est fourni à titre d’information uniquement. Il a été préparé par Amundi et LCL. Les informations qu’il contient ne constituent en aucun cas une offre ou une sollicitation par un membre quelconque du groupe Amundi ou de LCL de fournir un conseil ou un service d’investissement ou pour acheter ou vendre des instruments financiers. Ces informations sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos et ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit.

Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans notre autorisation. Les informations figurant dans cette publication ne visent pas à être distribuées ni utilisées par toute personne ou entité dans un pays ou une juridiction où cette distribution ou utilisation serait contraire aux dispositions légales ou réglementaires, ou qui imposerait à Amundi ou ses sociétés affiliées de se conformer aux obligations d’enregistrement de ces pays. La totalité des produits ou services peut ne pas être enregistrée ou autorisée dans tous les pays ou disponible pour tous les clients.

Amundi Asset Management

Société par actions simplifiée au capital social de 1 086 262 605 euros - Société de Gestion de Portefeuille agréée par l'AMF sous le n° GP 04000036 - Siège social : 90, boulevard Pasteur - 75015 Paris – France - Adresse postale : 90, boulevard Pasteur CS21564 - 75730 Paris Cedex 15 - France - Tél. +33 (0)1 76 33 30 30 - Siren : 437 574 452 RCS Paris - Siret : 43757445200029 - Code APE : 6630 Z - N° Identification TVA : FR58437574452